Convergences et divergences

Si toutes les formations présentes aux Assises citoyennes le 16 juin sont d’accord pour refuser l’austérité, elles sont loin d’avoir les mêmes points de vue sur les politiques à mener pour conduire le changement.

Michel Soudais  • 13 juin 2013 abonné·es

Ils avaient refusé la ratification du traité budgétaire européen. Une vingtaine d’organisations politiques de gauche, syndicales, associatives, ainsi que quelques personnalités, se retrouvent dimanche à Montreuil pour débattre et, surtout, escomptent les organisateurs de ces Assises citoyennes, « créer les convergences nécessaires à un changement de cap en France et en Europe ». Celles-ci se sont déjà manifestées dans quelques votes à l’Assemblée nationale ou au Sénat. Le 28 mai, les députés EELV et ceux du Front de gauche ont voté contre la loi Fioraso sur l’enseignement supérieur. C’était la première fois que l’ensemble des députés écolos s’opposaient unanimement à un texte gouvernemental. Auparavant, les élus des deux groupes, rejoints parfois par des socialistes de la gauche du PS, avaient déjà bataillé ensemble contre le crédit d’impôt

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Cette gauche qui veut changer de cap
Temps de lecture : 8 minutes