États-Unis : Edward Snowden invisible

Le jeune informaticien est invisible depuis sa fuite de Hong-Kong.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le jeune informaticien à l’origine des révélations sur les opérations américaines de surveillance électronique est invisible depuis sa fuite de Hong-Kong vers Moscou. Edward Snowden se serait peut-être déjà rendu en Équateur, pays auquel il a demandé l’asile politique pour éviter un procès inique. Inculpé d’espionnage par les États-Unis, l’informaticien encourt trente ans de réclusion. Le secrétaire d’État américain John Kerry a menacé la Chine et la Russie de conséquences sur leurs relations pour avoir permis au « traître » de quitter Hong-Kong.


Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents