L’art de jongler avec la tradition

Avec FoResT, Jérôme Thomas explore l’essence de sa discipline. Délicat et grandiose.

«Cirque Lili », est-il inscrit à l’entrée du chapiteau qui abrite la dernière création de la compagnie Jérôme Thomas. Un nom bon enfant pour un petit édifice surmonté d’une toile rouge dont le jongleur s’était détaché depuis une dizaine d’années pour jouer en salle, et donc s’éloigner de la forme la plus traditionnelle de sa discipline. S’il y revient aujourd’hui, c’est dans l’intention d’interroger l’essence d’une pratique qu’il explore depuis trente ans. Avec la danseuse et manipulatrice d’objets Aurélie…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents