Rachid Taha : « À l’étranger, on ne me voit pas comme un Arabe »

Le chanteur Rachid Taha juge l’accueil en France de son nouvel album, Zoom , à la lumière de l’évolution du pays.

Le 21 juin, jour de la Fête de la musique, Rachid Taha se produira dans le cadre du festival Les Invités de Villeurbanne. Le chanteur né près d’Oran, en Algérie, retrouvera ainsi le public de la région lyonnaise, où il a passé une partie de sa jeunesse. Depuis son premier disque, enregistré avec le groupe Carte de séjour, il n’a pas cessé de bouger. De Barbès (son grand succès solo en 1991) aux studios Real World (ceux de Peter Gabriel) à Bath en Angleterre, où il a terminé Zoom, son dernier album.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents