Retraites : une réforme du mauvais côté de l’histoire

Avec la réforme que nos socialistes s’apprêtent à promouvoir, les gains de productivité iront un peu plus encore dans la poche des actionnaires.

Denis Sieffert  • 20 juin 2013 abonné·es

La réforme des retraites, qui sera à n’en pas douter au centre de la conférence sociale qui s’ouvre ce jeudi, c’est un peu comme un « remake » cinématographique. Le scénario est connu, mais les acteurs ne sont plus les mêmes. C’est surtout du côté du gouvernement que le nouveau casting est audacieux : Hollande et Ayrault dans les habits de Sarkozy et de Fillon, et Sapin dans le rôle de Woerth. Ceux-là

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 4 minutes