Sans-papiers : Grève dans un centre de rétention

Suite à l’annonce d’un licenciement collectif, le personnel du Mesnil-Amelot (77) a entamé une grève le 24 juin.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Suite à l’annonce d’un licenciement collectif au 1er juillet, les salariés du personnel de restauration et d’entretien du Centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot (77) ont entamé une grève le 24 juin. Ces perturbations n’ont pas manqué d’aggraver les conditions de vie des détenus, dont une partie a dû être transférée vers d’autres CRA. La Cimade, association de soutien aux étrangers, en a profité pour rappeler au gouvernement « la nécessité de rompre avec une politique d’enfermement et d’éloignement [des sans-papiers] ».


Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.