Tennessee Williams en clair-obscur

La mise en scène épurée de Claudia Stavisky redonne du lustre à Chatte sur un toit brûlant.

Anaïs Heluin  • 25 juillet 2013 abonné·es

Chaque été, aux Fêtes nocturnes de Grignan, un metteur en scène est invité à monter un spectacle qui, en deux mois, attire quelque 30 000 spectateurs. Jusqu’à l’an dernier, avec les belles Femmes savantes du Québécois Denis Marleau, seuls des auteurs classiques comme Molière, Shakespeare ou Goldoni étaient adaptés devant la façade du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes