Musiciens, vos papiers !

À Bordeaux, l’orchestre rom de Bulgarie Chakaraka a vu son campement démantelé en plein festival.

Dans la droite ligne du discours de Grenoble prononcé par Nicolas Sarkozy, le 30 juillet 2010, les membres de l’Orchestra Chakaraka, membres de la communauté rom de Bordeaux, ont subi, les 25 et 26 juillet, le démantèlement du camp dans lequel ils vivaient depuis trois ans, avenue Thiers. Une destruction planifiée, accomplie méthodiquement selon des règles indignes. « Les bulldozers sont arrivés à 5 heures du matin, ils ont complètement détruit le squat, ils ont tout massacré : les frigos, les affaires.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.