Bonne nouvelle, la croissance ne reviendra pas !

Dans un essai tonique, Dominique Méda préconise une rupture radicale avec notre modèle de développement.

Nous sommes arrivés au moment où nous devons dénouer les liens historiques et idéologiques qui se sont organisés entre croissance, progrès et démocratie, prévient la philosophe et sociologue Dominique Méda dans un excellent plaidoyer. La situation économique s’y prête : nous sommes en récession, et de fait en décroissance. Mais c’est de manière brutale et sauvage que ce processus se déroule, alors qu’il faudrait accepter l’idée que la croissance ne reviendra pas et comprendre que ce n’est pas une mauvaise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents