L’UMP en pleine confusion

Les déclarations de François Fillon sur le Front national relancent la querelle avec Jean-François Copé. Et affaiblissent un peu plus la droite.

Michel Soudais  • 19 septembre 2013 abonné·es

François Fillon, en laissant entendre qu’il était possible de préférer dans certains cas un candidat d’extrême droite à un socialiste, désoriente ses amis. Ces

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 2 minutes