Dossier : Impôts : ne dites pas « révolution », dites « remise à plat »

Fiscalité : la volonté floue du gouvernement Ayrault

Le processus de remise à plat de la fiscalité annoncé par Jean-Marc Ayrault et soutenu par François Hollande est strictement délimité. Loin des promesses de la campagne présidentielle.

Est-ce une révolution, une réforme fiscale ? Non, une « remise à plat », a tranché Jean-Marc Ayrault dans les Échos du 18 novembre. Il n’est pas question de revenir sur l’austérité budgétaire ni sur la hausse de la TVA, a prévenu le Premier ministre, qui s’est engagé auprès de la Commission européenne à ramener le déficit public de la France sous la barre des 3 % du produit intérieur brut (PIB) fin 2015 : « Nous allons réaliser 15 milliards d’euros d’économies en 2014, mais il faudra continuer au moins au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.