Le Goncourt à « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre : grande guerre, tout petit roman

Christophe Kantcheff  • 4 novembre 2013 abonné·es

Peut-on attendre autre chose de la littérature qu’un très long scénario avec des rebondissements

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 1 minute