Croissance : la crise de foi

On peut sortir du chômage et de la crise sans croissance.

Jean Gadrey  • 5 décembre 2013 abonné·es

La croyance dans la nécessité et l’inéluctabilité de la croissance s’effrite, y compris en haut lieu. On commence à se poser des questions jusqu’ici soulevées par une petite minorité : si la croissance devait ne pas revenir, ou si elle était désormais très faible, serions-nous condamnés à une régression durable ? Peut-on imaginer des voies de sortie acceptables, voire désirables, une « prospérité sans croissance » ? Le 24 novembre, un article de deux journalistes du Monde, Anne Rodier et Adrien

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes