Gabriel Gonnet : « Le harcèlement est ancré dans la société française »

La loi du plus fort s’apprend dès l’école. Et le poids des normes et des rumeurs est amplifié par Internet. Une campagne contre le harcèlement a été lancée le 26 novembre. La fin d’un tabou ?

Ingrid Merckx  • 12 décembre 2013 abonné·es

La Cathode a réalisé pas moins de sept films sur la violence à l’école et le harcèlement. Cette association de Saint-Denis (93), qui travaille avec des groupes de parole, est en partie à l’origine de la campagne contre le harcèlement lancée le 26 novembre par le ministre de l’Éducation, Vincent Peillon [^2]. Son président, Gabriel Gonnet, affirme la nécessité de briser la loi du silence.

Comment la Cathode a-t-elle participé au lancement de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 5 minutes