Gabriel Gonnet : « Le harcèlement est ancré dans la société française »

La loi du plus fort s’apprend dès l’école. Et le poids des normes et des rumeurs est amplifié par Internet. Une campagne contre le harcèlement a été lancée le 26 novembre. La fin d’un tabou ?

La Cathode a réalisé pas moins de sept films sur la violence à l’école et le harcèlement. Cette association de Saint-Denis (93), qui travaille avec des groupes de parole, est en partie à l’origine de la campagne contre le harcèlement lancée le 26 novembre par le ministre de l’Éducation, Vincent Peillon 1. Son président, Gabriel Gonnet, affirme la nécessité de briser la loi du silence. Comment la Cathode a-t-elle participé au lancement de la campagne ? Gabriel Gonnet : En 2007, Éric Debarbieux, délégué…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents