L’humour involontaire d’Obama

« Les Palestiniens, a-t-il dit, ne pourront obtenir tout le premier jour. »

Politis  • 12 décembre 2013
Partager :

Échaudés tant de fois, les Palestiniens ne veulent plus d’accords « intérimaires » comme celui que propose le secrétaire d’État américain John Kerry. Selon cette proposition, Israël pourrait continuer d’occuper la vallée du Jourdain après un accord de paix. On sait que, dans ce conflit, le provisoire est fait pour durer et permettre aux colons de s’installer, empiétant toujours plus sur les terres palestiniennes. C’est la stratégie israélienne. Il en va ainsi depuis les accords d’Oslo, signés il y a vingt ans. Le refus de l’Autorité palestinienne a inspiré à Barack Obama un trait d’humour involontaire : « Les Palestiniens, a-t-il dit, ne pourront obtenir tout le premier jour. » C’est le moins que l’on puisse dire ! La question est de savoir quel est le « premier jour ».

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don