Dossier : PMA-GPA, nucléaire, françafrique, euro... Les débats interdits

Droit de vote des étrangers : la loi fantôme

Trente-trois ans de reculades et de renoncements plus tard, le droit de vote des étrangers aux élections locales est toujours… une promesse.

C’est la loi fantôme de la Ve République. Le « droit de vote aux élections municipales après cinq ans de présence sur le territoire français » apparaît déjà dans les 110 propositions du candidat François Mitterrand en 1981. Trente-trois ans de reculades et de renoncements plus tard, le droit de vote des étrangers aux élections locales est toujours… une promesse. Durant son premier mandat, Mitterrand fait marche arrière du fait d’un Sénat acquis à la droite. Il abandonne ensuite l’idée à regret, dit-il, à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.