Facettes et fossettes

Nour alterne sourires en coin et gravité, dans une belle variation de styles.

Féroce : « Notre bonheur était un leurre/Comme ça coûte cher de divorcer/C’est bien plus simple de le tuer… » (« Veuve noire »). Truculente : « Sur mon lit calciné/Lascive et si cruelle » (« L’éternel féminin »). Moqueuse : « Le fils du roi vint à passer/C’était un parfait imbécile/il n’était ni beau ni bien fait… » Crado : « Je m’tire les vers du nez/Mon doigt trouve la rime/Féminine : Au fond de mes narines ! » (« Les doigts dans le nez »). Élégante : « Il me fait oublier/Qui je suis et pourquoi/Je me…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.