Pour avoir quitté son mari violent, elle risque une expulsion

Samia, victime de violences conjugales, risque d’être expulsée pour rupture de vie commune.

Isabelle Chaumard  • 5 février 2014 abonné·es

Samia est algérienne. Pour s’être séparée de son mari français , après des violences conjugales répétées, elle est aujourd’hui en passe d’être expulsée, sous le coup d’une obligation de quitter le sol français (OQSF). Son audience aura lieu au tribunal administratif de Nîmes, jeudi à 14 h.

Samia s’est mariée il y a trois ans avec un Français. Victime de violences conjugales, elle multiplie depuis un an les plaintes, toutes classées sans suite par le Procureur de la République malgré les témoignages et les certificats

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes