Dossier : Autoroutes, aéroports, BTP... Vinci, la vérité sur un empire

Vinci peint sa vitrine en rose

Pour faire oublier les conditions de travail sur ses chantiers, le groupe communique sur ses actions d’« insertion ».

Croissance verte, engagement citoyen, aide à l’insertion… À en croire son site Internet coloré, Vinci serait une entreprise modèle. La réalité est moins rose. Si la communication du groupe en matière d’écologie et ses procédés de « compensation environnementale » ont été dénoncés à de nombreuses reprises comme du pur écoblanchiment, les prétentions sociales du groupe sont tout autant sujettes à critiques. Un projet de construction de Vinci repose sur une délégation des responsabilités : sous l’égide d’un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents