À Nantes, EELV fusionne avec les socialistes malgré la discorde sur Notre-Dame-des-Landes

Les désaccords de fond sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'auront pas empêché l'entente entre le PS et EELV à Nantes. Pour la première fois depuis l'arrivée au pouvoir de Jean-Marc Ayrault, en 1989, EELV avait choisi de ne pas faire de liste commune avec le PS au premier tour. Un pari réussi pour les écologistes, qui réunissaient dimanche 14 % des suffrages, imposant au PS un accord de fusion pour éviter une victoire de la liste UMP. La socialiste Johanna Rolland devance la droite de 10…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.