Marseille : l’éveil politique des quartiers nord

Longtemps ignorés par les élus, les arrondissements populaires reviennent sur la scène militante avec la campagne électorale.

C’était en janvier dernier. À l’aube, un petit groupe accroche une banderole au portail du chantier des Docks libres. Dessus, quatre lettres : « CQPM », pour Collectif des quartiers populaires de Marseille. Ce mouvement citoyen lancé à l’été 2013 dans les quartiers nord de la ville organise sa première opération. Le collectif est venu soutenir des jeunes de la cité Bellevue, dans le IIIe arrondissement. Objectif : bloquer l’accès au chantier du promoteur pour le forcer à embaucher des habitants du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents