Marseille : l’éveil politique des quartiers nord

Longtemps ignorés par les élus, les arrondissements populaires reviennent sur la scène militante avec la campagne électorale.

Fériel Alouti  • 6 mars 2014 abonné·es

C’était en janvier dernier. À l’aube, un petit groupe accroche une banderole au portail du chantier des Docks libres. Dessus, quatre lettres : « CQPM », pour Collectif des quartiers populaires de Marseille. Ce mouvement citoyen lancé à l’été 2013 dans les quartiers nord de la ville organise sa première opération. Le collectif est venu soutenir des jeunes de la cité Bellevue, dans le IIIe arrondissement. Objectif : bloquer l’accès au chantier du promoteur pour le forcer à embaucher des habitants du quartier. Quelques jours plus tard, mission accomplie. Une dizaine d’emplois sont décrochés. Créé pour « promouvoir des solutions efficaces et

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes