La Bosnie des plénums de citoyens

Leurs revendications concernent l’arrêt des privatisations, la répartition du temps de travail, la participation des ouvriers…

En février dernier, la Bosnie-Herzégovine a attiré brièvement l’attention des médias internationaux. Ils ont ajouté au feuilleton mondial des révoltes contre les élites quelques vues de Sarajevo avec affrontements de rue. Depuis, plus rien… Même si Olivier Besancenot, dans la région à la mi-mars, voyait en Tuzla – la ville d’où était parti le mouvement – « la capitale ignorée de l’Europe des travailleurs et des peuples ». L’expérience bosnienne est pourtant exemplaire. Où en est-on, alors que ce mouvement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.