Daniel Cohn-Bendit : « Il faut se mêler au combat européen »

Pour Daniel Cohn-Bendit, la construction européenne est avant tout un long processus dont il faut accepter les lenteurs. Il défend ses avancées en termes de démocratie, de droits fondamentaux ou d’environnement.

À la veille de quitter le Parlement européen, l’emblématique leader des Verts explique pourquoi l’Europe est, selon lui, le seul espace pertinent pour le combat politique et écologique. On lira ci-contre une analyse tout à fait divergente. On peine à trouver quelque chose de positif dans la construction européenne et dans les résultats du Parlement européen… Quel bilan tirez-vous de ces dernières années ? Daniel Cohn-Bendit : Je ne suis pas d’accord. Au cours des cinq dernières années, la construction…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.