Dossier : Pauvre culture !

Politique de la peau de chagrin

Gel des crédits, coupes budgétaires, précarisation des intermittents : le secteur culturel souffre d’une vision économiste du gouvernement actuel.

« Comme le disait Baudelaire, “le meilleur témoignage que nous puissions donner de notre dignité, c’est la culture”. » Ces propos ont été prononcés par François Hollande au cours de sa campagne pour l’élection présidentielle, le 19 janvier 2012, à Nantes. Dans ce discours remarquable, puisque le seul de toute sa campagne consacré à la culture, les accents lyriques étaient comptés, si bien que cette citation du poète retint l’attention. Hélas, trois fois hélas, le vers n’était pas le bon. « Car c’est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.