BCE : De Charybde en Scylla

L’investissement est en panne, la consommation aussi.

Jean-Marie Harribey  • 12 juin 2014 abonné·es

Depuis sa création, la Banque centrale européenne (BCE) a pratiqué une politique monétaire rivée sur la défense de la rente financière par son objectif anti-inflationniste, contribuant ainsi à la financiarisation de l’économie et au gonflement de bulles spéculatives. Résultat : une crise

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes