Les facteurs ne répondent plus de rien

Des postiers d’Île-de-France sont engagés dans un mouvement de grève qui se durcit. En cause : une réorganisation de la distribution du courrier décidée il y a quelques mois par la direction de La Poste.

Boulevard de Vaugirard, assise sur le trottoir, au pied du siège du groupe La Poste, à Paris, Valérie est accablée. Elle entame sa troisième semaine de grève avec plus d’une dizaine de collègues sur la quarantaine de facteurs qui travaillent dans le centre de distribution de Saint-Pierre-du-Perray (Essonne). Il y a quelques semaines, raconte-t-elle, « les grands patrons se sont ramenés dans le bureau et ont dit que, pour des raisons économiques, le centre serait fermé. Surprenant, alors qu’on n’arrête pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.