Tontons flingueurs contre frondeurs

Nous paierons par une aggravation du chômage notre certificat de bonne conduite financière décerné par les marchés et par la Commission européenne.

Le pacte de responsabilité, nous y voilà ! Depuis lundi, et jusqu’à la mi-juillet, les parlementaires vont examiner le projet de loi de finances rectificatif et le budget de la Sécu. C’est au détour de ces deux débats qu’ils vont devoir se prononcer sur la pierre angulaire de la politique économique et sociale de François Hollande. Lequel président de la République est dans ses petits souliers. Car l’opposition la plus gênante pour lui vient de l’intérieur. Ce sont les fameux députés socialistes «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents