Dossier : Travail, temps libre : Tous intermittents ?

« Attacher des droits à la personne et non à ses contrats de travail »

En quoi les intermittents peuvent-ils servir de modèle à tous les précaires ? Denis Gravouil et Samuel Churin réfléchissent au sens du travail et de la protection sociale à l’heure de la crise du salariat.

L’intermittence est-elle un régime adapté aux seuls métiers du spectacle ? Ou une continuité des droits pour une discontinuité de l’emploi pourrait-elle concerner d’autres catégories professionnelles ? L’intermittence est-elle un volet du dossier sur la refonte de la protection sociale ? Ou les intermittents sont-ils les pionniers d’un nouveau modèle dans une société où le plein-emploi a disparu ? L’opposition historique entre la CGT Spectacle, qui défendait l’intermittence pour les professions du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.