La crise qui vient

Un « tsunami de dettes » se prépare aux États-Unis.

Tout porte à croire qu’une nouvelle crise globale se prépare aux États-Unis, indépendamment même d’autres facteurs possibles de déflagration financière dans le monde. En surface, tout va bien, ou presque. Le taux de chômage officiel est redescendu à 6,1 % en mai dernier, et pendant les quatre dernières années, la croissance est restée comprise entre 2 % et 2,8 %. De quoi faire rêver François Hollande. On a bien eu cette mauvaise nouvelle d’une chute brutale de 2,9 % du PIB au premier trimestre 2014, mais…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents