Lipietz ou le pragmatisme

Exclu d’EELV pour s’être allié à un candidat de l’UMP à Villejuif aux dernières municipales, le Vert historique explique son geste par les réalités de la politique locale.

U n ténor d’EELV qui pactise avec l’UMP en pleine campagne municipale ? Trois mois plus tard, le choix d’Alain Lipietz garde encore une part de mystère. L’histoire commence mi-mars par une fuite dans la presse : la tête de liste EELV à Villejuif (Val-de-Marne), Natalie Gandais, et son compagnon et colistier, Alain Lipietz, auraient décidé de se ranger derrière la droite locale (UMP et UDI) pour battre la maire PCF sortante. Stupeur parmi les amis de Cécile Duflot. D’autant que Lipietz est réputé pour son…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents