Sous l’aéroport, fermente l’utopie

Convaincus que le projet de Vinci est compromis, les opposants, rassemblés les 5 et 6 juillet, revendiquent la jouissance des terrains pour y ancrer leurs pratiques alternatives.

Souvent, il pleut à Notre-Dame-des-Landes lors du vaste rassemblement estival des opposants au projet d’aéroport. Ce fut le cas cette année. Mais pas de quoi troubler les habitants du bocage, passés maîtres dans la gestion des trombes d’eau, des champs de boue et des foules. Fin de semaine dernière, quelque 22 000 sympathisants de tous âges et venus de la France entière ont convergé vers la ferme de Bellevue. Dans cette campagne au nord de Nantes, au cœur de la « zone d’aménagement différée » (ZAD), sur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents