Un droit international sans cesse bafoué

Dix ans après la condamnation du mur de séparation et de la colonisation par la Cour internationale de justice, il est temps de passer au boycott.

Imen Habib (Agence Media Palestine)  et  Anne Spagnoli  • 10 juillet 2014 abonné·es
Un droit international sans cesse bafoué
© **Imen Habib** , animatrice de la campagne BDS France, et **Anne Spagnoli** , pour la campagne BDS Suisse. Photo : AFP PHOTO/ MUSA AL SHAER

Le 9 juillet 2004, à la demande de l’Assemblée générale des Nations unies, la Cour internationale de justice (CIJ) rendait un avis sur le mur construit par Israël en territoire palestinien. La Cour déclarait que «   l’édification du mur qu’Israël, puissance occupante, construit dans le territoire palestinien occupé, est contraire au droit

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 3 minutes