Se passer des graines des multinationales

On évite de verser une obole inutile à l’industrie des graines.

Politis  • 25 septembre 2014 abonné·es
Que faire ?

Récolter et sélectionner soi-même les semences des fruits, légumes et fleurs. Que l’on règne sur un appui de fenêtre, une terrasse ou un jardin. Soit pour ressemer l’année suivante, soit pour échanger.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Le geste utile
Temps de lecture : 2 minutes