Familles, je vous hais !

C’est un grand paradoxe dans un discours anti-décliniste qui met en avant le seul avantage que nos experts trouvent à la France : sa courbe démographique.

Jusqu’à maintenant, Manuel Valls avait un argument dont il usait et abusait : « Non, disait-il, nous ne faisons pas une politique d’austérité. » Tout étant relatif, ce discours pernicieux avait une certaine portée. Les salaires, faisait-il observer, ne baissent pas en valeur absolue. La France n’est donc pas la Grèce. Sans doute la France n’est-elle toujours pas la Grèce, mais les coupes claires opérées dans la politique familiale nous en rapprochent un peu quand même. Cette fois, par tous les bouts que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décolonisation inachevée

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents