États-Unis : « L’Amérique post-raciale est un mythe »

Le sociologue Michael Jeffries, spécialiste des questions raciales, analyse la crise que traverse le pays.

En quelques jours, la relaxe de policiers blancs qui ont abattu des jeunes Noirs désarmés a provoqué une vague de protestation à travers les États-Unis. Une situation qui n’est pas sans rappeler les années 1960. Les États-Unis ont élu un Président noir mais restent profondément divisés sur la question raciale. Est-ce un paradoxe ? Michael Jeffries : Ce n’est pas si paradoxal que ça. Obama est devenu un symbole du mythe de la société américaine post-raciale. On s’appuie sur son succès électoral pour dire…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents