Fin de vie : Respecter le patient

Le rapport remis le 12 décembre remet la volonté du malade en tête des priorités. Mais va-t-il assez loin sur « l’aide à mourir » ?

Dissensus ? Le débat sur la fin de vie a divisé jusqu’au sein de la mission parlementaire. L’entretien avec Alain Claeys (PS, Vienne) publié le 27 novembre dans Libération lui aurait valu des échanges houleux avec Jean Leonetti (UMP, Alpes-Maritimes). Les deux responsables de la mission s’opposant sur les termes employés à deux semaines de la remise de leur rapport sur la fin de vie. Alain Claeys avait déclaré : « Pour la première fois, nous parlons d’une aide à mourir. » Il faisait allusion au fait de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Emparons-nous du local et refondons la démocratie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents