Mission impossible pour 2015

Un accord climatique d’envergure à Paris l’an prochain est devenu très improbable.

On avait bien compris, assure-t-on dans le milieu des négociateurs du climat, la leçon de Copenhague. En 2009, la grande conférence avait piteusement échoué à produire un accord planétaire pour maîtriser la dérive climatique à cause d’un manque de préparation en amont. Cinq ans plus tard, le concert des 195 nations représentées à Lima (1er-12 décembre) a pourtant rejoué un psychodrame similaire à un an du sommet de Paris, censé effacer la déconvenue de Copenhague : douze journées stériles complétées par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents