Une laïcité obsédée par l’islam

Au travers de trois ouvrages, l’un des principes fondateurs de la République est passé au crible de la critique.

La laïcité est-elle l’instrument du « vivre-ensemble », ou est-elle au contraire devenue un obstacle à la cohésion de notre société ? Depuis 2003 et le fameux débat sur l’interdiction du voile à l’école, l’unanimité autour d’un des grands principes républicains s’est fissurée. Et la critique ne vient plus de l’Église ou de la droite catholique, mais d’une partie de la gauche, qui s’interroge moins d’ailleurs sur le concept lui-même que sur son exaltation bruyante par les plus hauts responsables de l’État,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents