Allemagne : Les anti-islamistes récidivent

Les partisans de ce mouvement se rassemblaient, pour la douzième fois depuis octobre.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Vingt cinq mille, c’est le triste record du nombre de personnes à avoir manifesté sous la bannière de Pediga, lundi dernier, à Dresde. Les partisans de ce mouvement se rassemblaient, pour la douzième fois depuis octobre dernier, afin de protester contre « l’islamisation de la société ». Surfant sur les attentats de Paris, des pancartes arboraient « Liberté de penser au lieu de la terreur salafiste », et même quelques « Je suis Charlie ». Pourtant, si les pro Pediga sont de plus en plus nombreux, les contre manifestants se mobilisent aussi et étaient 100 000 à défiler à travers toute l’Allemagne. Angela Merkel, la chancelière allemande soutient les contre manifestants et affirme que « l’Islam appartient à l’Allemagne ».


Haut de page

Voir aussi

En Artsakh, sous les bombes

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.