Et maintenant, « la guerre au terrorisme »

À peine apaisée l’émotion nationale, le gouvernement annonce un durcissement répressif. À droite, certains réclament un Patriot Act.

Patrick Piro  • 15 janvier 2015 abonné·es
Et maintenant, « la guerre au terrorisme »
© Photo: AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT

Les quelque quatre millions de personnes qui ont défilé dimanche en France pour la démocratie et la liberté d’expression revendiquaient-elles donc un sursaut sécuritaire ? C’est ce qu’interprète Claude Guéant (UMP), ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy : parmi les mesures à prendre, conséquence des attentats de la semaine dernière, il faudrait « une grande loi sur le renseignement » et la possibilité de prononcer la déchéance de la nationalité française. « Et des libertés peuvent être facilement

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 5 minutes