Nonant-le-Pin : La décharge tombe sur un os

À Nonant-le-Pin, petite bourgade de l’Orne, des opposants empêchent l’ouverture d’un immense site de stockage de déchets automobiles.

Deux caravanes, une bâche, des toilettes sèches. Une guirlande a été accrochée à l’occasion des fêtes de fin d’année. Dans un arbre qui surplombe la route, en face du site, les militants ont installé un siège pour surveiller les activités de la décharge, située en contrebas, loin des regards. Même si elle ne constitue pas à proprement parler une zone à défendre (ZAD) comme à Sivens ou à Notre-Dame-des-Landes, la petite installation toise l’ennemi. « Cette lutte représente maintenant 90 % de ma vie »,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.