Blanchisserie RLD des Lilas : Perte d’emplois et gain de rendement

[Diaporama] A la blanchisserie des Lilas, menacée de fermeture par son propriétaire, les employés s'accrochent à leur emploi, entre journée de travail et action syndicale.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La blanchisserie industrielle RLD des Lilas (93), ouverte depuis près de 90 ans, est menacée de fermeture par le fond de pension Vermeer. 61 salariés risquent de voir leur emploi délocalisé à plusieurs heures de chez eux tandis que 11 postes seraient directement supprimés.

La CGT dénonce une manipulation du nouveau propriétaire qui vise à percevoir le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), et restructurer le groupe RLD en fermant certains sites, pour augmenter le rendement.

Ainsi, la blanchisserie des Lilas qui «tournait bien, il y a encore quelques mois» d’après Josette, agent de maitrise, risque de fermer ses portes. Une concentration des secteurs d’activité qui intente à la vie des employés, abusés.

Lire > Aux Lilas, les sales manœuvres d’un fonds vautour


Photo : Charles Thiefaine / Politis

Haut de page

Voir aussi

Articles récents