Chassé-croisé États-Unis-Europe

En termes de régression sociale, les États-Unis devancent l’Europe.

Quand on réfléchit aux grands thèmes qui traversent aujourd’hui les rubriques économiques de la presse, on est frappé par la juxtaposition des débats consacrés aux rachats de titres par la BCE et à la victoire de Syriza aux élections grecques, jusqu’aux mesures de rétorsion que la BCE vient de prendre contre la Grèce. Cette convergence des événements est soulignée par les échos sur la situation de l’Europe provenant de certains milieux des États-Unis. Je pense aux prix Nobel keynésiens Paul Krugman et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents