Dossier : Frondeurs : Jusqu'où iront-ils ?

Dominique Plihon : « La logique qui a conduit à la crise se renforce »

Pour Dominique Plihon, les pratiques à risques des grandes banques françaises se sont accentuées depuis 2008.

Les quatre principales banques françaises, BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole et BPCE, ne se sont pas assagies après la crise, explique Dominique Plihon. Au contraire, elles ont développé des activités parmi les plus dangereuses et opaques. Le discours officiel consiste à dire que les banques françaises sont les plus solides du monde. Qu’en pensez-vous ? Dominique Plihon : Ce discours est irresponsable, car il donne à croire qu’aucune réforme n’est nécessaire. Les quatre banques universelles…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.