Quand trop de morale tue la morale...

Manuel Valls n’a qu’un mot à la bouche : « Laïcité ». C’est donc le moment pour lui d’en comprendre le sens.

Prolonger « l’esprit du 11 janvier » : c’est le vœu exprimé la semaine dernière par François Hollande en ouverture de sa conférence de presse. Évidemment, on ne saurait aller contre. Mais la politique étant ce qu’elle est, on peut avoir des doutes sur la nature vraiment irénique des intentions présidentielles. Il ne faudrait pas que cet assaut de bons sentiments vise à reléguer des problèmes disons moins gratifiants pour l’exécutif. Dans ladite conférence de presse, le temps consacré à la morale…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents