Ukraine
 : Marioupol, 
dans le viseur de Poutine


Ce bastion industriel est aussi la dernière grande ville de la région du Donbass aux mains de Kiev.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les fameux « accords de Minsk » auront-ils servi à quelque chose ? Plus belliqueux que jamais, Vladimir Poutine a désormais Marioupol en ligne de mire. Situé à 55 km de la frontière russe, ce bastion industriel est aussi la dernière grande ville de la région du Donbass aux mains de Kiev. Le gouvernement ukrainien accuse les pro-russes d’amasser des armes autour de cette ville portuaire, qui serait une prise stratégique permettant un pont terrestre entre la frontière russe et la Crimée. Si Moscou persiste, la bataille pour le contrôle de Marioupol pourrait être la plus longue et la plus meurtrière depuis le début du conflit.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.