Agroalimentaire : et si on changeait de culture ?

Aurélie Trouvé, ingénieure agronome et militante d’Attac, retrace l’essor de la finance dans l’agrobusiness.

Ingénieure agronome, maître de conférences en économie et spécialiste des questions agricoles et alimentaires, Aurélie Trouvé fait partie de cette jeune génération de diplômés aguerris au militantisme. Lesquels grossissent les rangs des zadistes contre le barrage de Sivens et des opposants aux nombreux grands projets de l’agro-industrie, telle la ferme des 1 000 vaches. L’auteure s’appuie sur quinze ans d’expériences professionnelles et associatives, notamment la coprésidence d’Attac, pour mettre en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.