De nouvelles initiatives du mouvement social autour des SCOP

Alors que le Gouvernement refuse d’affronter le MEDEF sur le droit d’information préalable (DIP) de nombreuses initiatives mobilisent le mouvement social et les militants coopérateurs autour du développement des SCOP, sociétés coopératives participatives (ex sociétés coopératives ouvrières de production). _ Mais au delà, c’est toute la question de nouvelles formes d’appropriation collective des entreprises par leur salariés qui se trouve posée.

Jean-Philippe Milesy  • 9 mars 2015
Partager :

Qu’il s’agisse de la Matinale ESS de l’Humanité qui s’est tenue le 5 mars,
ou la réunion qui dans la même semaine a réuni des dizaines de militants à Carcassonne autour des Amis de la Fabrique du Sud, la question posée concrètement était celle d’une nouvelle appropriation collective des entreprises par reprise ou création.

Au CFD/EMI, Scop de formation aux métiers de la communication, l’Humanité avait rassemblé des syndicalistes, des responsables du mouvement Scop, des candidats au statut, autour de Sylvie Mayer, en charge de l’ESS au PCF, d’Olivier Crus, dirigeant de la SCOP Reprotechnique reprise en 2013 et de François Longérinas, PDG de la SCOP/EMI et auteur avec Hélène LeCacheux de  » Avec les Fralib, de la résistance à l’alternative » (éditions Bruno Leprince).
_ Le processus de création selon le triptyque « équipe, projet/marché, financement » fut décrit avec ses contraintes et ses facteurs de réussite.
_ Le mouvement SCOP qui s’esquisse au niveau national fut évoqué.
_ Mais l’accent fut avant tout mis sur la dynamique économique, sociale, écologique et surtout démocratique que toutes ces initiatives portent.
_ Une dimension politique subversive par rapport à la doxa libérale. Et le MEDEF, la CGPME ne s’y trompent pas qui combattent cette dynamique par tous les moyens.

Tous ces thèmes on les retrouve lors de la réunion de Carcassonne avec un accent mis avec plus d’insistance sur la dimension de développement territorial.
_ L’Association des Amis de la Fabrique du Sud qui organisait la rencontre a été constituée en soutien à la lutte des salariés de Pilpa qui ont créé leur Scop qui fabrique les glaces « La Belle Aude ».
_ Ce qui est marquant est que cette Association compte plus de 850 adhérents qui témoignent de l’engagement possible d’un territoire autour d’une initiative progressiste à l’instar de ce qui se fit il y a près de 130 ans autour de la reprise de la Verrerie ouvrière d’Albi (VOA) avec notamment l’engagement de Jean Jaurès, député de Carmaux.

C’est notamment à cette dimension « politique » de ces nouvelles formes d’appropriation collectives qui touchent les entreprises, les territoires, les communs que l’Humanité consacrera son supplément ESS d’avril (le mardi 7).

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don