La finance d’abord

Le groupe Banque populaire et Caisse d’épargne est en excellente santé, tandis que de nombreux salariés sont en souffrance.

Thierry Brun  • 19 mars 2015 abonné·es
La finance d’abord
© Photo : AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Les alertes affluent de toute part : « Nombre de nos collègues craquent ou tiennent uniquement grâce aux médicaments. Nous sommes confrontés à des contraintes ingérables », prévient une intersyndicale du groupe Banque populaire Caisse d’épargne (BPCE) récemment constituée, qui rassemble tous les syndicats du groupe (CFDT, CFTC, CGT, FO, SNE, SUD, Unsa). Ces organisations sont unanimes pour tirer la sonnette

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes