Nacira Guénif-Souilamas : « La laïcité est devenue une arme de guerre »

La sociologue Nacira Guénif-Souilamas réagit ici à la proposition d’interdiction du port du foulard à l’université, reprise récemment par la secrétaire d’État aux Droits des femmes. Elle analyse le sens de la question du voile dans le débat public.

Reprenant à son compte une proposition du très droitier député UMP Éric Ciotti, la secrétaire d’État aux Droits des femmes, Pascale Boistard, a souhaité, le 2 mars, l’interdiction du port du voile à l’université. La sociologue Nacira Guénif-Souilamas rappelle ici que l’université n’est pas l’école et qu’elle ne peut être sanctuarisée. Que vous inspire ce retour de la question du voile qu’une ministre veut faire interdire à l’université ? Nacira Guénif-Souilamas : Il fallait s’y attendre. Dès 2004, on…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents